Camping Le Paradise

Saint Tropez. Paysage digne des plus belles cartes postales. Venez passer un été de folie au camping Le Paradise
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Reach Out, Please Be there [R.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hannah Delaney
Hannah-Morphosis • Vodkaddicted
Hannah Delaney

Féminin Nombre de messages : 393
Age : 31
Holiday's Love : He's gonna be there soon (L)
Emplacement : B3
Humeur : Excited
Date d'inscription : 21/04/2008

Summer Attitude
RelationShip:
Are you relax ?:
Reach Out, Please Be there [R.] Left_bar_bleue10/10Reach Out, Please Be there [R.] Empty_bar_bleue  (10/10)

Reach Out, Please Be there [R.] Empty
MessageSujet: Reach Out, Please Be there [R.]   Reach Out, Please Be there [R.] EmptyMar 6 Mai - 10:09

Reach Out, Please Be there [R.] Mirandachocolateedi41 Reach Out, Please Be there [R.] Mirandachocolateedi40

My body is calling
Out for you bad boy
I get the feeling that
just wanna be with you
Baby I'm a freak
And I don't really give a damn
I'm crazy as a
Motherfucker
Put that on your man
If you like what you see
And your curiosity
Let your mind roam free
Won't you pay attention please?
What I gotta do
To get you want my body
Quarter past three
Ready to leave the party?




Allongée sur un transat, cachée derrière un des palmiers, Hannah dormait tranquillement sur sa serviette à l’effigie du camping. Tout le monde avait pris conscience de l’heure tardive et donc de la fermeture de la piscine ; C’était sûrement la raison pour la quelle personne n’était venu vérifier que personne ne se trouvait encore sur les bords des bassins. Cependant, personne n’avait trouvé judicieux de réveiller la naïade qui somnolait telle la Belle au Bois Dormant. Même si Hannah n’avait rien à envier à cette cruche (a). Laissée là dans ses profonds rêves, enveloppée dans un seul bikini noir qui lui rentrait dans les fesses, la jeune fille se fit réveiller doucement par les fines gouttes de pluie qui retombait mollement sur son corps élancé. Les yeux à peine ouverts, Han savait déjà qu’un orage de se préparait. D’une il avait fait une chaleur étouffante toute la journée sans apercevoir le moindre rayon de soleil, et puis elle le sentait. L’orage avait une odeur particulière qu’Hannah appréciait. Ainsi sa première journée de ses douzièmes vacances se finissait.

Son corps était légèrement engourdi et rougi par les traces de l’éponge et du transat sur le quel elle était resté au moins deux heures sans bouger. Heaven n’avait rien apporté pour sa petite escapade à la piscine, ni portable, ni argent, ni rien du tout. Elle n’avait que le petit bracelet qui prouvait que vous résidiez au camping qui vous laissait l’accès au bassin. Ses vêtements- une chemise blanche Martin Margiela, un short noir à bretelles Brioni – jonchaient le sol déjà bien mouillé par la pluie. Un petit vent s’était levé, et Heaven frissonna. Elle enfila donc rapidement ses vêtements et s’entoura de la serviette légèrement trempée, en s’asseyant en tailleur sur la chaise. N’ayant pas encore compris tout le ridicule de la situation, As garda son calme tout en tentant de trouver une solution à son petit problème.

Arrivée devant la porte, Hannah fut découragée. Le portail était fermé à clé, aucune chance de sortir par là. Et puis Hannah ne se voyait pas l’escalader, elle avait aucune prise pour s’accrocher et n’était pas une fan de l’escalade. Elle retourna donc à son transat et se mit à attendre qu’une solution se présente à son esprit. Elle allait attendre des heures. La pluie se faisait alors de plus en plus forte et un éclair éclatait à l’horizon. Elle repensa alors à sa partie de tennis bien drôle avec Tish et Téo. A l’instant d’après, où elle avait filé à la piscine se détendre, puisque Tish avait prétexté du travail à faire, et Téo un autre prince et une autre fête. A ses retrouvailles de ce matin avec Matéo. Bizarrement, elle n’avait pas pensé à Eric depuis très longtemps. Etrange, quand on sait que cette obsession lui vaudrait presque de pleurer chaque nuit. Pathétique, mais c’est comme ça. Ce n’est pas comme si elle espérait qu’il allait se présenter tel superman, la sauver, et s’envoler vers l’infini et l’au-delà pour s’envoyer en l’air (ahah). Mais si seulement elle pouvait ne serait-ce qu’entre apercevoir sa le bout de ses cheveux derrière un palmier, cela l’aiderait à réfléchir et à trouver une solution.

Mais comme l’année dernière, elle savait qu’il ne viendrait pas. Comme l’année dernière, où elle avait tenté de le joindre sans succès au moins une dizaine de fois. Quand enfin il avait décroché… Elle n’en sut pas plus que lorsqu’il ne décrochait pas. Soit son téléphone ne passait pas, où alors il faisait exprès de ne pas l’entendre. Tout ça pour quoi ? Oh comme elle aurait voulu avoir son portable à ce moment précis ! L’appeler et savoir où il était, tout lui pardonner, pourvu qu’il venait la chercher et ne pas la laisser rouiller sous cette pluie battante et cet orage menaçant. Elle se leva et tira le transat sous le palmier, du mieux qu’elle pouvait, et se protégea tant bien que mal de la pluie grâce aux longues feuilles et sa serviette qui ne servait plus à grand-chose à présent. Elle s’endormit à moitié, réveillée toutes les deux minutes par un grondement de tonnerre qui résonnait dans toute la région. Les yeux collés par la pluie, elle cru apercevoir des pieds qui se tenait devant elle, mais persuadée qu’elle était en train de rêver, elle referma les yeux.


[Pfiou, nul, court, et bidon, Embarassed Je me rattraperai au prochain, comme toujours xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Eric Livingston
Mr Sandman - Blow the Whistle
Eric Livingston

Masculin Nombre de messages : 154
Age : 30
Holiday's Love : Hannah (Façon Loic Prigent)
Emplacement : Everywhere
Humeur : Nouvelle
Date d'inscription : 22/04/2008

Summer Attitude
RelationShip:
Are you relax ?:
Reach Out, Please Be there [R.] Left_bar_bleue99/100Reach Out, Please Be there [R.] Empty_bar_bleue  (99/100)

Reach Out, Please Be there [R.] Empty
MessageSujet: Re: Reach Out, Please Be there [R.]   Reach Out, Please Be there [R.] EmptyVen 9 Mai - 7:43

Reach Out, Please Be there [R.] Sc18oq6wn6 Reach Out, Please Be there [R.] Sc19jp8mj2


I'm slowly turning into you
But you don't know this
Tell the truth
You say I'm lying and
I never really tell you the truth
But your face is getting older
So put your head on my shoulder
Yeah, put your head on my shoulder



Clap ! Clap ! Clap ! Le bruit d'un clavier coulissant se fermant bruyemment, pour se rouvrir à nouveau. Eric se demandait bien ce qu'il allait bien pouvoir faire maintenant. Arrivé la veille, le bel anglais se tatait. Il n'avait encore pas vu une seule bouille familiere dehors, encore fallait il qu'il pointe le bout de son nez dans les allées du Paradise. En effet il n'était pas encore sortit et l'après midi était déjà bien entamée. Le regard dans le vide, il apprehendait surtout de croiser Hannah. En ayant seché une année de présence, en l'occurence l'année dernière, il avait du froisser l'amitié qui s'était durablement installée entre lui et la belle brune. Lui en voulait-elle ? Bonne question à laquelle il aurait bien aimé avoir la reponse, ça lui eviterait toute sorte de surprise une fois sorti de son bungalow. Petite maisonette où il se sentait bien, avachis au plus profond de son canapé, mais aller se pavaner dans les rues de Saint-Tropez était plus son fort à vrai dire. Alors en ce moment même, il bouillonait d'envie de sortir. Eric se leva difficilement, la couture basse de son jean lui empechait d'ouvrir vraiment les jambes. Une fois debout, ses jambes engourdies, il alla fouiller dans son mini-frigo pour cause de fringale...Rien. Damn on va crever ici. Raison de plus pour sortir ! Allez fini les manières ! Avant de tourner le pommeau metalisé qui lui servait de poignée, il enfila une veste, puis ouvrit la porte. Sentant l'air, encore chaud se deposer sur son visage, il souria puis lança finalement sa veste sur son canapé. Tant qu'à faire. Son T-shirt allait suffire, la brise d'été bon sang.

Seul errant dans les rues quasi-vides du camping, il invita son ami electronique à se reposer dans le creu de sa main. Quand le bouton 'play' fut pressé, une melodie enchanteresse s'empara de ses tympans. Un nouveau groupe qu'il venait de découvrir. Ouvert d'esprit, Ricky s'était laissé penser que les français aussi avait de la culture musicale digne de ce nom. Hocus Pocus, découvert par hasard sur MySpace, lui avait déjà fait découvert des merveilles musicales. Pendant que 'Voyage immobile' passait, le jeune homme s'approcha d'une petite epicerie hors du Paradise. Encore ouverte, il y entra et en y cherchant quelques cochonneries. Assoifé de sucres en ce moment celui là....Des Skittles feront l'affaire. Quelques euros en poche allèrent se percuter contre le comptoir legerement poussiereux du gentil epicier. Son sachet vert en main, son I-Pod dans l'autre, le grand brun resortit, et resta planté là, sourd de tous bruits exterieurs, se demanda une nouvelle fois ce qu'il allait faire de ses deux pieds. Une petite moue fit son apparition sur son visage. Personne pour lui venir compagnie ? Tampis, retour au bercail. Enfin façon de parler. Il salua d'un signe de tête l'homme qui glandait derrière son pupitre "Acceuil" tandis que quelques mots chatouillaient son oreille "I'm Mr nobody, somebody". Il tenta de prononcer le nom de cette belle chanson dont il comprenait que la moitié des syllabes evoquées, il lança un "Mosier Toute les Mounde" en se persuadant interieurement qu'il avait definitivement fait des progrès en français ce qui declancha un rire discret. Eric marchait toujours à travers les allées vides du camping. A cette heure ci, tout le monde devait manger. Un peu de solitude ne lui faisait pas de mal en general mais cette fois ci, il se croyait dans 28 jours plus tard, ce qui ajouta une touche flippante au bruit deja assez etrange qui lui fit enlever ses ecouteurs...De l'orage ? Il leva ses iris bleutées au ciel et aperçu les degats. Ah oui...Bon, deux choix maintenant, soit rentrer, soit glander mais quelque part, on reste pas planté en pleine rue dans de telles conditions climatiques. Pendant qu'il reflechissait à plein regime, il ne s'empecha pas de poser les yeux sur la magnifique demoiselle qui venait de passer. Le beau brun crut baver devant tant de beauté mais en tendant la main il se rendit vite compte qu'il commençait à pleuvoir. Ahhh, faut se decider !

Son ami I-Pod alla rejoindre son Samsung dans le fond de sa poche. Et le sachet de confiseries minuscules deja vide plongea dans la poubelle la plus proche. Trop de bruits bizzaroides dans ce coin pour ecouter de la musique. Le bel anglais vit tel un mirage le bar du camping, il alla s'y precipiter quand il aperçu du coin de l'oeil ce qui semblait être une personne, à la piscine pourtant fermée. Que pouvait bien faire cet inconnu à une heure pareille ici ? Coincée ou tout simplement envie d'être peinard ? Il souria au fait qu'il avait maintenant un endroit où aller en cas de galère. Le jeune homme s'y interessa de plus près et alla jeter un coup d'oeil au dessus du portail. Une fille, interessant. Ne pouvant pas deceler l'identité de cette jeune fille d'où il se trouvait, et trouvant cette situation assez delirante, il escalada la petite porte qui lui arrivait aux epaules avant d'avoir pris le soin de regarder autour de lui, au cas où quelqu'un l'epiait. Une fois de l'autre côté de la barrière (Razz) il s'approcha lentement en direction du transat en question. Hannah ? Coincidence où le bon dieu l'avait fait exprès ? En tout cas il était assez surpris de la voir dans une situation pareille, ce qui declancha une nouvelle fois un léger rire, interieur cette fois ci. La belle brune semblait dormir, ou en tout cas assez inconsciente pour ne pas entendre les grondements incessants que le ciel emettait. Alors qu'il eu la sobre idée de sortir sa main de sa poche pour tenter de reveiller en douceur la belle Delaney, son telephone tomba violemment au sol, comme echappé de son jean qui le serrait un peu trop à son gout. Il ramassa son portable legerement rayé en constatant les degats....Elle ouvrit alors lentement les yeux pendant que lui, était là, devant elle, les cheveux cachant presque ses paupières, trempés par la pluie. Il mit un temps avant de parler mais decida finalement de ne pas laisser s'installer un silence trop pesant, la situation actuelle l'etant deja assez.

"Hannah...Ca me fait plaisir de te revoir" Lui dit-il d'une voix saccadée par l'emotion qui l'envahissait de revoir son si beau visage.


[Arrêtes ! I love you Si tu veux voir un post bidon lis le mien ! xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Reach Out, Please Be there [R.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camping Le Paradise :: Camping "Le Paradise" :: Piscine-
Sauter vers: