Camping Le Paradise

Saint Tropez. Paysage digne des plus belles cartes postales. Venez passer un été de folie au camping Le Paradise
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Tell Me You love Me. [ R. <3]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan Brown

Ethan Brown

Nombre de messages : 87
Age : 27
Date d'inscription : 21/04/2008

Summer Attitude
RelationShip:
Are you relax ?:
Tell Me You love Me. [ R. <3] Left_bar_bleue99/100Tell Me You love Me. [ R. <3] Empty_bar_bleue  (99/100)

Tell Me You love Me. [ R. <3] Empty
MessageSujet: Tell Me You love Me. [ R. <3]   Tell Me You love Me. [ R. <3] EmptyDim 4 Mai - 4:11

-MERDE MON MESSAGE RENTRE PAS DAS UN SEUL POST XD-


Tell Me You love Me. [ R. <3] 11666055ga4


« When you were here before
Couldn't look you in the eye
You're just like an angel
Your skin makes me cry
You float like a feather
In a beautiful world
And I wish I was special
You're so fuckin' special...
»




« Putain mais c’est pas vrai... »

Il était à peine Une heure de l’après-midi –Pour Ethan c’était ridiculement tôt et être déjà debout à cette heure-ci relevait de l’exploit, mais depuis quelques jours il n’arrivait plus à s’endormir & n’avait pas fermer les yeux de la nuit.- notre chère beau brun était déjà énervé mais ses insomnies n’en étaient même pas la cause. Non, il se trouvait qu’un rien pouvait l’agacer, le simple fait de ne pas trouver quelque chose à l’instant même où il se mettait à le chercher le rendait des plus irritables et il s’avérait que Monsieur ne retrouvait plus sa paire de lunettes de Soleil. C’était un peu pathétique dans le sens où le jeune homme pouvait s’acheter des pelletés de lunettes sans même avoir à se soucier du prix que cela pourrait coûter, mais Ethan aimait faire chier le Monde pour des conneries, et il s’avérait que maintenant c’étaient les-dîtes-lunettes-perdues qu’il voulait et aucune autre. Ou comment créer des problèmes là où il n’y en a pas… Le jeune British’ donna un coup de pied dans son sac de sport, qu’il n’avait même pas pris le temps de déballer, traînant sur le sol, et passa sa main dans ses courts cheveux bruns, et soudain il se rendit compte que son ballon de foot’ qu’il avait laissé devant l’entrée avait lui aussi « disparu », et il se pourrait bien que, bizarrement, une seule personne soit à l’origine de ces deux vols-carrément-idiots, il en était sûre, c’était encore un coup de ce con de Mateo. Les deux Anglais s’étaient rencontrés l’an dernier à ce même camping, « le Paradise » ils s’étaient de suite bien entendus –ne demandons même pas pourquoi- et c’était dingue de voir à quel point ils pouvaient devenir totalement débiles lorsqu’ils étaient ensemble –c'est-à-dire pratiquement tout le temps étant donné qu’il était rare d’en voir l’un sans l’autre- & leurs blagues frisaient le plus souvent –pour ne pas dire toujours- le ridicule –enfin, surtout celles de Mateo (a)-. Les habitués du camping ne faisaient même plus attention aux paris-plus-immorales-tu-meurs que les meilleurs amis se lançaient sans jamais se lasser. En parlant de paris… A peine Ethan avait déposé ses valises à l’accueil du «Paradise» que le jeune Footballeur avait eu l’originalité de le saluer par un : « Je te parie que je saute Grace Langton avant toi. » Même après un an passé, rien n’avait changé, cet été promettait d’être encore plus dingue que celui qu’ils avaient passé l’an dernier et c’était tant mieux. Ethan ne savait même pas qui était cette Grace et il s’en fichait pas mal, il s’était contenté de sourire à son ami puis lui avait tapé dans la main. C’est ce qu’on verra mec. « Messieurs, Les Paris sont ouverts… »
Il ne s’était passées que quelques heures entre la mise lancé par Mateo et la dîtes rencontre plutôt singulière entre notre beau brun et la jeune Anglaise. Et il semblerait bien qu’Ethan ait comprit que le pari serait de loin le plus irréalisable de tous, cette nuit là…


FLASH BACK__’

Ethan était carrément crevé. Le voyage l’avait épuisé et lorsque son meilleure pote lui avait proposé un peu plus tôt d’aller faire la tournée des bars il avait dût se résoudre à dire non. Et bien lui en avait pris, car, sans même le savoir, ce soir il allait faire la connaissance de cette mystérieuse jeune femme qu’était Grace, le fruit sucré de leur pari carrément alléchant. Il était aux environs de minuit lorsque Ethan arriva à la plage, seule la lune et les étoiles éclairaient la côte et tout était parfaitement calme et désert. L’instant parfait pour jouer de la guitare. A moitié allongé sur une chaise longue, habillé simplement d’un short de bain et les pieds nus traînant dans la sable, le jeune homme commençait à peine à jouer lorsque quelque chose attira son attention. Quelque chose… Ou plutôt quelqu’un. En effet, une ombre féminine se découpait très clairement au loin, dans l’eau. Intrigué, Ethan fronça légèrement les sourcils et se leva, un petit sourire en coin, laissant présager ses intentions –qui ne promettaient pas d’être innocentes-, sur ses lèvres. Instinctivement il était entré dans l’eau, qui était agréablement chaude malgré l’heure tardive, pour rejoindre la belle qui prenait ce qui semblait être un bain de minuit. Tout à fait charmant. Inutile de dire qu’il n’en fallait pas plus pour que notre chère Ethan se sente tout de suite bien plus éveillé que quelques minutes auparavant. Il se laissa glisser sur l’eau et se retrouva derrière la jeune femme en quelques brassées, mais celle-ci ne semblait pas l’avoir entendu arriver et lorsqu’elle se retourna, alertée par le bruit du clapotis des vagues qu’il avait provoqué, sa bouche s’ouvrit, formant un « O » parfait en une expression de surprise & de peur absolument délicieuse, mais aucun son n’en sortit. Ca faisait très genre Ce-n’est-pas-ce-que-tu-crois-je-suis-totalement-innocente (Et-arrête-de-matter-sale-pervers-!). Et Ethan adorait ça. Les filles prudes & ingénues ne le restaient pas bien longtemps en sa compagnie, celle-ci ne ferait pas exception.

« Bonsoir. Je m’appelle Ethan, enchanté. Le ciel est magnifique ce soir, n’est-ce pas ? »

Y a-t-il besoin de préciser qu’il regardait tout autre chose que les étoiles ? (a). Ethan aimait jouer au con, il avait ce don du mec qui pouvait exaspérer les filles en les poussant à bout tout en les faisant toujours craquer. Mais au regard foudroyant de fureur qu’elle lui lança –et qui aurait tué n’importe qui d’autre sur place-, il dut se rendre à l’évidence qu’elle n’appréciait pas beaucoup son humour et que la tâche s’avérerait être plus difficile qu’il ne l’aurait pensé. Qu’est-ce qu’il en avait rien à foutre après tout ? Il y avait des tas de filles faciles dans ce camping qui ne rêvaient que de se faire déshabiller par Ethan, ce n’est pas comme s’il était genre obligé de s’accrocher pour arriver à ses fins avec Elle alors qu’il pouvait avoir toutes les autres en un claquement de doigts. Tiens donc ? On parie ?...
Une chose était sûre, comme le traduisait ses petites morsures nerveuses à la commissure de ses lèvres, la jeune inconnue semblait furieuse contre elle-même de s’être laissé aller à ce grain de folie en faisant un bain de minuit qu’elle aurait cru rester secret. Elle n’avait pas prononcé un seul mot depuis le début de leur rencontre et semblait chercher un échappatoire par où elle pourrait partir sans avoir à dévoiler d’avantage son anatomie –parfaite soit dit en passant- et à chaque fois que le lent mouvement des vagues les rapprochais un peu plus, le sourire d’Ethan se faisait plus grand, trahissant son amusement visible. Néanmoins, au grand étonnement –et soulagement ?- de la jolie brune, le jeune homme se désintéressa complètement d’elle pour rejoindre la plage et prendre la serviette de celle-ci qu’elle avait posé sur une des chaises longues. Il aurait put se barrer avec, la jeter avec son maillot sur un arbre exprès, ou faire une autre connerie dans le genre pour l’embarrasser d’avantage mais quelque chose le retint, il ne sût dire quoi. L’inconnue mit quelques secondes à comprendre qu’il l’attendait, les bras ouverts, tenant sa serviette face à elle et la tête légèrement baissée pour ne pas voir ce qu’il n’aurait de toutes façons jamais dut voir lorsqu’elle le rejoindrait. Ce geste de la part d’Ethan avait été absolument adorable mais la belle ne sembla nullement s’en rendre compte et prit la serviette des mains du jeune homme d’un geste sec pour s’y enrouler. Il fronça légèrement les sourcils, regrettant déjà de ne pas lui avoir fait un coup salop parce que putain elle était carrément désagréable et son petit air suffisant qu’elle arborait commençait à lui taper sérieusement sur les nerfs. Elle se prenait pour qui, bordel ? Ethan, les mains dans les poches de son short en était à se demander ce qu’il foutait encore là lorsque la brunette rompit le silence pour lui dire qu’elle s’appelait Grace et qu’il était évidemment clair que ce soir il ne l’avait pas vu, et qu’il serait gentil de ne plus lui adresser la parole, bla bla bla… Ethan écouta à peine la suite car seule la première phrase avait retenu son attention et il eut beaucoup de mal à contenir sa surprise. Grace ? Comme dans Grace Langton ?!
Putain d’Merde, c’était pas gagné….


FIN DU FLASH BACK__’


Dernière édition par Ethan Brown le Dim 4 Mai - 4:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Brown

Ethan Brown

Nombre de messages : 87
Age : 27
Date d'inscription : 21/04/2008

Summer Attitude
RelationShip:
Are you relax ?:
Tell Me You love Me. [ R. <3] Left_bar_bleue99/100Tell Me You love Me. [ R. <3] Empty_bar_bleue  (99/100)

Tell Me You love Me. [ R. <3] Empty
MessageSujet: Re: Tell Me You love Me. [ R. <3]   Tell Me You love Me. [ R. <3] EmptyDim 4 Mai - 4:12

Ce salop de Mateo avait bien prévu son coup, Ethan avait cru que relever ce défi serait aussi simple que Bonjour. La Blague. Grace était le genre de filles plus-coincée-tu-meurs et aux manières parfaites absolument détestables. Evidemment il avait prit soin de ne rien relever de cette petite rencontre à son meilleur ami, et Mateo lui avait annoncé par la suite –en montrant la jeune femme qui passait à quelques mètres d’eux sans les voir- que Grace était « spéciale ». Nan ? Sans déconner ? Maintenant il fallait qu’il trouve le moyen de réparer son erreur stupide de leur première confrontation, car quelque chose lui disait qu’elle ne serait pas la dernière…
Et il n’avait pas tout à fais tord.
Le lendemain de son entrevue avec la jeune aristocrate Anglaise, Ethan s’était retrouvé enfermé avec elle dans la laverie. Fruit du hasard ? Lorsque le beau brun l’avait raconté à son meilleur ami il lui avait assuré que oui, mais rien n’en était moins sûr. De toutes manières il n’y avait pas de quoi s’en vanter car après un « Tiens, qu’est-ce que tu fais habillé ? Ca change. » très intelligent avouons-le, la jeune femme n’avait même pas relevé, elle était toujours aussi glaciale, son port de tête altier, son regard impénétrable, son air fière, presque insensible, imperturbable, tout en elle respirait la froideur et elle semblait avoir décidé de détester Ethan. De le détester autant que lui était tombé amoureux. Pardon ?! C’était genre une mauvaise plaisanterie ? La blague de l’année ?... Pas du tout. Peut-être était-ce la façon qu’elle avait de le rejeter, de le faire taire ou bien cette manière d’être distante, de sembler n’en avoir tout bonnement rien à foutre de lui. Il n’en savait rien, Ethan ne savait même pas qu’il était Amoureux. Il ressentait juste cette joie intérieure débile à chaque fois qu’il la voyait et lorsqu’elle le remballait il se taisait sans broncher, se contentant de sourire comme un con niais et pathétique –ce que la jeune femme prenait très certainement comme une énième moquerie-. Il voulait aller au-delà des à prioris, des apparences qu’elle laissait apparaître et découvrir qui était-elle réellement. Mais la raison pour laquelle Grace pouvait haïr à ce point le jeune homme est que, lorsqu’il était avec Mateo, il se comportait comme lui –c'est-à-dire comme un crétin (a)- lorsqu’il s’agissait d’aborder Mademoiselle Langton. Et il fallait avouer que c’était compréhensible, leur humour était genre grave lourd, mais si pour Mateo c’était naturel (a), pour Ethan au contraire, c’était la seule chose qu’il avait trouvé pour cacher à son meilleur pote –et à lui-même ?- ce qu’il était en train de commencer à ressentir pour Grace. Parce que c’était tout simplement impensable de s’attacher à cette Anglaise aka la-meuf-la-plus-frigide-de-tout-les-temps, mais aussi parce qu’il avait peur de se prendre un vent monumental. Ouai, le Grand Ethan Brown flippait.

Ethan poussa un soupire en s’asseyant sur son lit, et revint son occupation première : la recherche de ses lunettes de soleil. Il suffisait qu’il se laisse aller à ses pensées et celles-ci se centraient toutes sur une seule personne : Grace. Il allait se rendre malade s’il continuait et ça c’était carrément impensable. Il se refusait de croire qu’il ressentait quoi que ce soit pour cette idiote qui n’était –et resterait- que le prix de son pari avec Mateo, et même si une réticence incompréhensible l’empêchait de se dire qu’il accordait toute son attention à Grace dans le simple but de la « baiser », il ne voulait pas s’avouer vaincu et irait jusqu’au bout de ce défi. Putain, il fallait qu’il arrête de se prendre la tête et penser à autre chose, n’importe quoi : la fête d’hier soir, le bourrage de gueule avec Aveiro’ et les autres, leur crise de fou rire quand un gamin avait finit la tête plongé dans les chiottes tellement il était Saoul… Les chiottes. Bordel, Ethan venait de se rappeler où il avait vu ses lunettes pour la dernière fois, il les avait posé sur le muret du robinet pendant qu’il prenait sa douche. Tant mieux, il n’aurait qu’à passer les reprendre –si personne ne les lui avait pris entre temps, ce qui serait plutôt étonnant dans un camping de luxe- et irait directement à la plage faire un Beach-volley avec les autres… Habillé d’un bermuda blanc siglé ‘Ralph Lauren’ , il avait chaussé ses claquettes noirs au pieds, & son torse musclé avait déjà pris une délicieuse couleur caramel. Bref Ethan était carrément sexy et il le savait.

Une fois arrivé dans les « Sanitaires » comme l’inscription sur la porte l’indiquait, le regard du jeune homme balaya l’immense pièce, mais son attention fût totalement détourné lorsqu’il reconnut le bruit désagréable mais qu’il connaissait tellement bien : celui de la fille qui renvoie tout ce qu’elle n’aurait pas du boire la veille. C’était dingue ce que les filles pouvaient être fragiles, il suffisait qu’elle boive un peut trop et le lendemain matin elle gerbait tout ce qu’elle pouvait. Plutôt contraignant en effet. Un sourire déformant ses lèvres notre beau brun s’apprêtait déjà à lancer une remarque aussi débile qu’inutile lorsque la jeune fille en question sortit des toilettes. Il fallut une poignée de seconde à Ethan pour la reconnaître : Grace. Instinctivement toute trace de sourire ou de moquerie disparue pour laisser une expression de surprise inquiète sur son visage.


« Grace ?... Ca va pas ? »

Question totalement débile vous en conviendrez, mais Ethan n’avait put trouver mieux, la voir dans cet état le bouleversait. D’un coup toute cette muraille glaciale autour d’elle s’était effondrée, elle semblait si fragile à présent. Si touchante. Ses yeux étaient rougis et une larme coulait le long de sa joue, mais Ethan ignorait que cette réaction était due au forcing qui provoquaient ses vomissements durant ses crises de boulimie. Il était perdu, pourquoi pleurait-elle ? Pour qui ? Ou... A cause de qui ? Un sentiment de révolte & de colère s’empara de lui. Si quelqu’un avait osé lui faire du mal, ne serait-ce que la toucher un instant, il allait le briser en deux. « Quelqu’un t’as fait du mal, c’est qui ? Explique moi, putain ! ». Ethan s’était mis à envisager le pire et allait péter les plombs d’un moment à l’autre si la jeune Anglaise ne répondait pas à ces questions pressantes. Il était prêt à aller casser la gueule à n’importe qui pour elle, peut importe ce qui lui était arrivé. Mais plus il se rapprochait d’elle plus elle reculait en le repoussant de ses petits poings, furieuse qu’il soit là, alors qu’il était là pour elle… Et plus elle le rejetait, plus il continuait d’avancer, elle le détestait et le détesterait encore plus après ça, alors autant continuer. La situation était tout simplement incompréhensible. Mais alors que la jeune femme balançait un de ses énièmes coups de sa –faible- force sur l’épaule d’Ethan, celui-ci attrapa sa main pour qu’elle arrête et la garda dans la sienne. Et lorsque son regard se baissa vers celle-ci, Ethan compris et redevint soudainement étrangement calme. De profondes traces de dents marquaient le dos de sa main. Le jeune homme la regarda dans les yeux. Un regard pénétrant, impossible à échapper.

« Tu t’fais vomir… » L’étreinte de sa main autour du poignet de la jeune femme se resserra plus fermement sans pour autant qu’il ne lui fasse mal. « Qu’est-ce qu’il y a Langton ? Je croyais que tout était aussi parfait que toi dans ta petite vie, à croire que tu nous trompes tous. Qu’est-ce qui ne vas pas hein ? Tu n’as pas assez ? -Plus Ethan parlait, plus il avançait vers Grace, jusqu'a ce qu'un mur les contraigne à s'arrêter et à se faire face- Il faut que tu plonges tes doigts dans ta gorge pour te sentir bien ? C’est tout ce que tu as trouvé pour te faire remarquer ou est-ce que tu fais ça pour ne pas faire face aux problêmes ?... Alors ?! »

La Provocation. C’est le seul moyen qu’avait trouvé Ethan pour faire réagir cet être qui se montrait austère et insensible, cette fille qui semblait si forte mais qui était si fragile en réalité, brisée. Il voulait la provoquer en la narguant, toute cette colère qu'il mettait dans ces empressement de questions, c'était pour qu’elle craque, qu’elle montre son mal de vivre, son vrai visage…
Qui elle était réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tell Me You love Me. [ R. <3]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fauteuil] Love by Sandro SANTANTONIO
» [Vase] Love is Blind by Jessica LERTVILAI
» [Chaise] Origami Chair by the group Form Us With Love
» Dianthus First Love
» [Lampe à poser ou suspendre] Work Lamp par Form Us With Love

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camping Le Paradise :: Camping "Le Paradise" :: Sanitaires-
Sauter vers: